FCPE Gières


Devoirs à la maison : position de la FCPE

Nous dénonçons depuis longtemps la persistance des devoirs à la maison, dont personne n’a jamais prouvé l’utilité et qui ne font qu’accentuer les inégalités entre les enfants selon qu’ils peuvent ou non bénéficier d’aide à la maison. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils sont proscrits en primaire par une circulaire de 1956. De deux choses l’une : soit les élèves ont compris la leçon et réussi les exercices en classe, et on leur fait perdre leur temps, en les empêchant de lire par exemple. Soit ce n’est pas le cas et ce n’est pas à la maison, hors de la présence de l’enseignant, qu’ils pourront y arriver mieux !

Nous rejetons cette forme de « sous-traitance pédagogique » aux familles, qui, en outre, est cause de conflits quasi quotidiens entre parents et enfants. Le rôle des parents dans la coéducation n’est pas de chercher à reproduire (mal) ce que font les enseignants.

La sempiternelle réponse que l’on nous fait, c’est que ce sont les parents qui réclament des devoirs. Mais nous faisons le pari qu’ils n’en demandent que parce que c’est souvent le seul lien qu’on leur propose avec ce qui se passe en classe. Si on leur propose d’autres modalités de communication avec les enseignants, d’autres façons d’accompagner la scolarité de leurs enfants, ils les adopteront bien vite !

Il faut que les enfants montrent à la maison ce qu’ils ont fait en classe, pas qu’ils montrent en classe ce qu’ils ont fait à la maison.

C’est pourquoi nous commençons la transformation pédagogiques de l’Ecole en lançant lundi prochain avec l’ICEM-Pédagogie Freinet une campagne contre les devoirs à la maison, dont le point d’orgue sera une « quinzaine sans devoirs » qui débutera le 26 mars (et pourra en fait durer plus de 15 jours, jusqu’aux vacances de chaque zone). Un communiqué de presse commun sera publié lundi matin. Notre journée thématique « devoirs ou travail personnel ? » du 31 mars s’inscrira aussi dans cette campagne.

 

Pendant la quinzaine sans devoirs, et pour la préparer, nous invitons parents d’élèves et enseignants à se rencontrer, à réfléchir et à imaginer d’autres relations familles/Ecole et d’autres moyens de communication que les devoirs et les notes, comme le font déjà bien des enseignants.

Pour accompagner cette campagne, nous mettrons en ligne ce week-end un blog: http://cesoirpasdedevoirs.blogspot.com/. Venez y poster vos témoignages et ceux de vos enfants sur ce que nous appelons la sous-traitance pédagogique aux familles. Venez y raconter les soirées et week-ends sans devoirs à la maison, le résultat des alternatives testées avec les enseignants… Venez dire si les enfants sont plus bêtes ou plus anxieux sans devoirs à la maison! Vous pouvez aussi créer dans vos messages des liens vers des vidéos présentant des expériences en ce domaine et mises en ligne sur un autre site.

Su notre blog, un lien renvoie vers le site de l’ICEM, qui présente des initiatives d’enseignants alternatives aux devoirs dans sa rubrique sur « le travail à la maison » (http://www.icem-pedagogie-freinet.org/node/24882).

Et bien sûr, comme pour l’interpellation des candidats à l’élection présidentielle, pensez à relayer la campagne sur les réseaux sociaux et sur vos sites Internet. Sur twitter, utilisez le hashtag « #pasdedevoirs » et suivez le compte @pasdedevoirs.

 

Bien cordialement,

Jean-Jacques HAZAN,

Président


l'AMSF région de l... |
Scouts castors de Bingerville |
Association Ecole primaire ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cgtcarrefoursevran
| 158sel
| cercleamitieouzouertrezee